Heather McNairn -Utilisation de satellites pour la surveillance des

1980 à aujourd'hui
Ottawa, Ontario
Sign up or Log in to save your favourites!
Coup de cœur
 
Drapeau

Heather McNairn (Ph.D.) se spécialise dans l’utilisation des techniques de télédétection et des satellites radar à synthèse d’ouverture (satellites SAR) pour la surveillance de l’état des cultures et des sols. Durant sa carrière de 25 ans, elle a dirigé de nombreuses équipes de recherche nationales et internationales (y compris des équipes de la NASA et de l’Agence spatiale canadienne) et a rédigé plus de 60 articles scientifiques révisés par des pairs. 

Heather McNairn a mis au point de nouvelles méthodes permettant d’obtenir des informations sur les terres et les sols (p. ex. couverture terrestre, résidus de culture, travail du sol, humidité des sols et caractéristiques biophysiques des cultures) au moyen de satellites SAR. Elle a également élaboré une méthode qui permet d’intégrer des données radar et des données satellitaires optiques aux fins de la classification des types de cultures. Cette méthode est maintenant utilisée par AAC pour produire annuellement une carte nationale des cultures. Heather McNairn a également conçu une nouvelle application conviviale appelée Trousse HumiSol qui utilise des données satellitaires (transmises par des satellites tels que le satellite canadien RADARSAT-2) et produit des cartes de l’humidité à la surface du sol. Cette application est accessible gratuitement et utilisée par des spécialistes de la télédétection partout dans le monde.

Heather McNairn détient une ceinture noire de deuxième dan de karaté et a participé durant de nombreuses années à des compétitions de combat par points. En 2009, elle a gagné une médaille de bronze en combat lors des championnats mondiaux du World Karate and Kickboxing Council qui se sont déroulés à Dublin, en Irlande. Ayant depuis accroché ses gants, elle est devenue instructrice de conditionnement physique accréditée et donne maintenant des cours de conditionnement physique sur l’heure du midi aux employés d’AAC et, durant ses temps libres, pour la ville d’Ottawa